Jeudi 27 mars

Posted By: Gabriel Feret In: Journal d'un libraire On: jeudi, mars 28, 2024 Hit: 35

J’emballe trois colis avant de partir pour KB. M s’est montrée malade ce matin et je suis un peu inquiet de la laisser, mais rassuré à mon retour. Elle m’accueille affectueusement, comme à son habitude. Je finis d’emballer mes colis et file à la poste peu avant la fermeture. Je n’y retournerai pas pendant quatre jours. Le temps est à mars,  avec éclaircies et giboulées. Il fera cependant beau pendant la promenade avec M. Je m’occupe de tâches d’administration pour l’association et saisis mon quota de stock. Un jeudi heureusement banal, paisible, et égayé par un message me parvenant de l’autre coté des montagnes. Je me résous peut-être à ce que les choses n’aient pas été autrement. Malgré tout, BG est en vie. La preuve, je le lis. Le goût de ces jours a changé, il ne contient plus une mort fantasmée et métaphysique, celle-ci a pris une teneur de réalité. Et la mienne donc, mais ce n’est rien.